top of page

Bio 

Daniel Bellegarde, percussionniste canadien d'origine haïtienne basé à Montréal, Daniel est un musicien autodidacte depuis 1984. Il  perfectionne son apprentissage de la percussion avec Yaya Diallo et Georges Rodriguez au Canada puis en France avec Cyrille Daumont, Michel Réman et Silvano Michelino. Il s'est fait connaître aux côtés du légendaire artiste québécois Robert Charlebois, de la chanteuse haïtienne Émeline Michel, des artistes brésiliens Bïa et Paulo Ramos et du Cirque du Soleil.

 Musicien pigiste, on peut l’entendre sur plus de  50 albums comme musiciens studio notamment sur les albums Quatre saisons dans le désordre de Daniel Bélanger ou Kanasuta de Richard Desjardins. Il travaille sur une quinzaine de trames sonores en publicités télés ou radios et au cinéma dont les films Black Soul et Un dimanche à Kigali.

 

 À la fin 2017 il produit son premier album solo, Anba Tonèl (sous la tonnelle) , fruit d'un travail de recherche et création sur la musique antillaise qui a bercé son enfance. Fasciné par l'histoire d'Haïti que son grand-père a écrit en 1903 et par la musique ancienne et traditionnelle, Daniel  présente un répertoire de quadrille, contredanse, menuet-kongo, valse et troubadour. Lauréat d'un Global Music Awards en 2018, l'album a été nominé aux Canadian Folk Music Awards en 2018 et aux Independent Music Awards aux États-Unis en 2019.

 

 De retour sur scène en 2022 Daniel présente Pastourelle, le deuxième album de sa trilogie offrant un mélange de ses racines haïtiennes et de ses influences musicales celtiques et brésiliennes.Le spectacle propose un voyage dans le temps et une une vision personnelle et contemporaine de cette musique, enrichie de compositions originales. C'est aussi une réflexion sur le thème du métissage et sur les relations de pouvoir et d'injustice du 19e siècle entre l'Europe et l'Afrique.Gagnant de son 2e prix Global Music Awards aux États-Unis en 2022 et nominé aux prix Gamiq au Québec.

 

bottom of page