PASTOURELLE

Un peu d'histoire (english)

À travers ses rencontres et expériences musicales, Daniel poursuit son travail d'exploration des musiques faisant partie du patrimoine culturel des Antilles françaises et d'Haïti. L'enregistrement est un hommage au quadrille, à la contredanse, à la valse et même la polka créole.

Hommage aussi à la résistance à l'esclavage, le percussionniste cherche à ranimer un peu de son histoire liée à sa propre identité haïtienne-canadienne.

En produisant ce nouvel album, le tambourineur propose une vision personnelle en incorporant des sonorités celtes comme le thin, low et irish whistle et brésiliennes avec le cavaquinho, le bandolim, la guitare 7 cordes et la viola caïpira. Suivant cette démarche, il s'est même permis d'inclure les osselets rythmiques sur quelques pièces, produisant un son distinctif original.

Pastourelle est une composition inspirée d’un air traditionnel de la Guadeloupe, 4e figure des bals quadrilles aux Antilles françaises, elle s'est introduite dans les Antilles avec la colonisation. Issue de la contredanse française du 18e siècle et adoptée par le milieu rural, elle prend le nom de quadrille au 19e siècle.

DESCRIPTION des TITRES PASTOURELLE

1-Pastourelle : composition inspirée de la 4e figure des quadrilles de Guadeloupe

2-Mason : composition inspirée de la tumba francesa de Cuba, musique et danse importée à Cuba par les propriétaires fonciers français qui se sont enfuis pendant la révolution haïtienne de 1791 avec leurs esclaves à Santiago de Cuba et Guantanamo.

3-Aimable : composition inspirée d’une contredanse de Martinique

4-Valse kréole de concert : pièce du compositeur de musique classique haïtien Ludovic Lamothe (1882-1953)

5-Non au racisme : composition du guitariste haïtien Toto Laraque, membre fondateur du Caribbean Sextet en Haïti

6-Yo pa vlé wè mwen di yo pralé : chant traditionnel twoubadou haïtien

7-Cazale : composition en hommage aux soldats polonais qui ont déserté l’armée française de Napoléon qui voulait rétablir l’esclavage en Haïti. Ils ont combattu au côté de l’armée haïtienne de Jean-Jacques Dessalines en contribuant à l’établissement de la première république noire libre du monde et du premier état indépendant des Caraïbes en 1804. Cazale est un petit village à 50 km de Port-au-Prince, peuplé par des descendants de soldats polonais

8-Yvette : contredanse du compositeur et arrangeur haïtien Antalcidas Murat (1915-1988) connu au sein du légendaire Orchestre du Super Jazz des Jeunes

9-La Dangereuse : musique du compositeur haïtien Ludovic Lamothe

globalmusicawardsperezgarridosilver.jpg

Winner 2022

Outstanding Achievement  Caribbean Heritage Music